Accueil > Angleterre > Les îles Anglo-Normandes - « Balade sur Jersey et Guernesey » - (Aout 2013)

Les îles Anglo-Normandes - « Balade sur Jersey et Guernesey » - (Aout 2013)

Rédigé par Arnaud - - 2 commentaires

_dsc6543.tbLes îles Anglo-Normandes se caractérisent par un groupement d’îles situées entre le Cotentin et le nord de la Bretagne. Ces îles sont au nombre de cinq : Jersey (la plus grande), Guernesey, Serq (Sark en anglais), Herm et Aurigny, elles sont très proches les unes des autres, environ une vingtaine de kilomètres les séparent, à part Aurigny qui est plus loin au nord. Si l’influence anglaise prédomine, chaque île par son histoire mouvementée a su développer une identité propre dont elle a encore aujourd’hui toute son importance.  Jersey regorge d’immenses plages et des dunes de sable fin, mais aussi de baies spectaculaires dont ses côtes bien découpées donnent des paysages des bords de mer des plus remarquables. Guernesey est tapissé par d’immenses landes qui font apparaitre des parois abruptes. Les chemins sinueux qui surplombent les flots montrent aussi de magnifiques panoramas. Sercq enfin, par son côté sauvage où ses paysages sans voitures affiche par sa côte rocheuse déchiquetée un paysage du bout du monde. Habitué à Terres d’Aventure, je suis parti une semaine dans un groupe de dix personnes. Nous avons randonné sur quatre îles, à part Aurigny qui est très éloigné.

1 – La carte du séjour et informations sur le pays :

ilesanglonormandes.tb

Pour des raisons historiques les îles Anglo-Normandes ne font pas allégeances à la Reine d’Angleterre mais au Duc de Normandie, bien qu’elles sont intégrées à la Grande Bretagne et à la Couronne Britannique, elles ne font pas parties du Royaume Uni et ni de l’Union Européenne. La langue officielle est l’anglais. Il y a un décalage horaire d’une heure avec la France. S’il est 18h00 en France, il sera 17h00 sur les îles Anglo-Normandes.

Drapeau de Jersey : Drapeau de Guernesey :
drapeau_guernesey drapeau_jersey

 

- Superficie : 116 km²
- Population : 98 000 habitants (estimation 2012)
- Capitale : Saint Hélier
- Monnaie : livre jersiaise

Guernesey (Guernsey)

- Superficie : 78 km²
- Population : 65 000 habitants (estimation 2012)
- Capitale : Saint-Pierre-Port (Saint-Peter-Port)
- Monnaie : livre guernesiaise

Aurigny (Alderney)

- Superficie : 3 km²
- Population : 2 100 habitants (estimation 2012)
- Capitale : Sainte Anne
- Monnaie : livre sterling

Sercq (Sark)

- Superficie : 5,5 km²
- Population : 600 habitants (estimation 2012)

Herm

- Superficie : 2 km²
- Population : 65 habitants (2012)

2 – Préparation du séjour :

  • Transport : pour arriver sur les îles Anglo-Normandes, il y a évidemment deux moyens de transport : le ferry et l’avion. Pour le ferry il y a plusieurs endroits de départ à partir de la France et notamment de Saint Malo, la compagnie maritime : Condor Ferries peuvent vous acheminer pour un peu plus de 40 € avec un aller-retour en simple piéton. Il faut compter une heure de traversée de Saint Malo à Saint Hélier. Vous avez aussi la possibilité d’emmener votre véhicule pour un prix d’environ 100 €. Pour aller à Guernesey, vous pouvez partir de Jersey, le temps de traversée est d’une heure aussi avec la même compagnie de ferry. Pour aller à Sercq ou Herm, d’autres compagnies maritimes, comme Travel Trident peuvent vous y emmener. Il est donc possible aussi de partir en avion vers Jersey ou Guernesey, chaque île possède son propre aéroport, une compagnie comme Blue Islands peuvent vous acheminer de Paris Charles de Gaulle pour 200 € environ. Pour circuler dans ces îles vous avez de nombreux autobus locaux, comme Liberty Bus de Jersey, dont la gare centrale autoroutière est dans le centre de Saint Hélier et peuvent vous emmener dans n’importe quel endroit de l’île. A Guernesey, vous avez aussi une compagnie de bus, comme Buses. A Sercq et Herm, il n’y a pas de transport locaux, à part un transport un peu pittoresque à Sercq, des tracteurs avec une remorque peuvent vous emmener pendant une centaine de mètres du débarcadère du port jusqu’au centre du village. Vous avez aussi des taxis à Jersey et Guernesey, sans oublier les nombreuses pistes cyclables qui traversent d’un bout à l’autre des îles.
  • Formalités : Pour aller dans les îles Anglo-Normandes, une simple carte d’identité nationale (CNI) suffit ou votre passeport, si vous en avez un. Vous serez contrôler d’ailleurs à partir de Saint Malo. Au retour de Guernesey, nous n’avons pas été contrôlés.
  • Argent : chaque île Anglo-Normandes possède sa propre monnaie. A Jersey vous avez la livre jersiaise et à Guernesey, vous avez la livre guernesiaise. Ces deux monnaies ont la même valeur et elles ont aussi le même cours que la livre sterling ce qui est très facile pour nous européens. Par contre ces deux monnaies ne sont pas acceptées en Europe, ni au Royaume Uni. L’euro est rarement accepté dans ces îles. Le plus facile est de faire du change sur le ferry, gardez bien le récépissé, il vous sera utile lors de votre retour pour échanger ces livres. A la présentation de ce document, vous n’aurez pas de frais supplémentaires.
  • Hébergements : Pour passer un séjour dans les îles Anglo-Normandes, vous avez de nombreux hébergements différents, du petit hôtel au palace, des appartements et maisons à louer, des campings et des B&B. Ces derniers sont les mieux et ont un bon rapport qualité-prix, il faut compter 40 à 45 livres par personne, petit-déjeuner inclus. Les chambres sont souvent correctes avec deux lits et une salle de bain. Je vous conseille fortement si vous avez l’intention de venir en haute saison (de juin à septembre), de réserver bien avant, car les disponibilités sont assez restreintes. A Herm, il n’y a qu’un seul hôtel tenu par la même famille depuis de générations , il s’agit du White House Hôtel
  • Cuisine : La majorité des habitants des îles Anglo-Normandes sont habitués à la cuisine britannique, à part quelques plats traditionnels à base de poissons et de haricots. Vous trouverez dans les hôtels et les restaurants des plats copieux le matin à base d’œufs et de bacons, sans oublier les fameux haricots rouges à la sauce tomate.
  • Equipement : Pour randonner dans les îles, je vous conseille des chaussures à tiges hautes, car les chemins sans être difficiles montent et descendent beaucoup. Vous en trouverez de nombreux avec des marches d’escaliers. Pour les personnes ayant quelques difficultés pour marcher je leur conseille des bâtons de marche. Comme dans la plupart des randonnées au bord de la mer et surtout dans le nord, je vous conseille d’adopter des vêtements chauds et de pluies. Comme lors d’une de nos randonnées, vous pouvez au moment du départ avoir un soleil magnifique et une heure après, pendant la marche avoir un crachin qui vous colle à la peau. Le temps peut-être très changeant en quelques heures. Si vous randonnez en été, un chapeau de soleil, des lunettes et crème solaire sont indispensables. Je vous suggère, si vous avez l’intention de marcher pendant plusieurs heures d’emmener une gourde d’eau bien remplie. Si vous avez un appareil de photos et si vous avez l’intention de recharger votre batterie, un adaptateur de prise électrique est nécessaire. Les prises sur les îles sont de type américaines ou anglaises. Si vous n’avez pas pensé à en prendre, vous en trouverez facilement à Jersey ou à Guernesey.

3 – Le séjour :

_dsc5934.tb

Dimanche 25 et lundi 26 août 2013 : Nous avions rendez-vous vers 18h00 avec le guide : Olivier à la gare maritime du Naye de Saint Malo pour un départ à 19h20 en direction de Gersey. Le groupe au complet, nous passons les contrôles douaniers et nous embarquons dans le ferry pour une heure environ de traversée. Le temps n’est pas très beau au départ, il y a du vent et nous redoutons l’état de la mer lors de la traversée. Mais tout va bien, nous arrivons une heure après à la gare maritime de Saint Hélier à Gersey. Avec le décalage horaire il est presque 21h00. Un véhicule prend tous nos bagages et nous montons à pied à l’hôtel, nous traversons ainsi le port et la rue principale de la ville. Nous nous installons dans les chambres et nous descendons immédiatement pour le dîner où nous nous couchons assez vite, car la journée de randonnée du lendemain sera bien remplie. Après avoir passé une nuit réparatrice et un bon breakfast à l’anglaise, nous partons vers 8h00 pour rejoindre au centre de la ville la gare routière afin de prendre le bus local pour aller à l’extrême sud de l’île, au phare de Corbière. Après une bonne demi-heure de bus, nous arrivons à destination et nous nous approchons pour faire quelques photos du phare. A droite nous pouvons admirer la belle vue sur la baie de Saint Ouen. A gauche nous avons un blockhaus de la seconde guerre mondiale. Il est encore en parfait état et il a été reconverti en poste de contrôle maritime. C’est une grande tour en béton de 5 étages, il y a beaucoup de blockhaus, encore comme celui-ci sur l’île. Ils n’ont pour la plupart pas été détruits et nous pouvons encore voir d’immenses canons conservés en l’état. Demain lors de notre prochaine nous enverrons encore beaucoup plus. Nous commençons donc notre marche pour rejoindre la baie de Saint Aubin, qui touche la ville de Saint Hélier. Nous marchons au dessus de falaises et de criques, les paysages sont vraiment de toute beautés. Nous pouvons admirer l’eau d’une couleur bleue verte, bien translucide.

Nous arrivons en fin de matinée à une chapelle et un beau cimetière à l’anglaise au bord de la plage sur la baie de Saint Brelade. Nous visitons la vieille chapelle de Fisherman (en français c’est la chapelle des pêcheurs). Cette une petite chapelle datant du 6ème siècle, la toiture date

_dsc5952.tb

quand à elle du 14ème siècle. Je vous invite à y entrer, car des fresques du 13ème siècles  sont remarquable

ment conservées et de toutes beautés. Après avoir visité et traversé le beau petit cimetière, nous descendons vers la plage où nous allons pique-niquer au bord de l’eau.

Nous prenons plaisir à nous reposer au son des vagues, mais nous sommes vite dérangés par quelques goélands voulant piquer notre déjeuner. C’est très drôle de les voir, ils s’approchent tout doucement en se cachant derrière les rochers et ainsi s’envoler avec un morceau de pain dans le bec. Après cette petite rigolade, nous repartons les pieds dans l’eau le long de la plage afin de grimper une longue falaise par un petit chemin sinueux. Nous arrivons en haut où nous avons une belle vue sur la plage que nous venons de traverser. Nous continuons quelques instants et nous arrivons à la baie de Portelet. De là nous voyons une petite île au milieu de la baie avec une tour. Cette tour s’appelle la tour de Janvrin. Elle tient ce nom, car au 18ème siècle le capitaine Philippe Janvrin accoste à Jersey, mais on lui interdit l’accès, de peur qu’il amène la peste. Alors qu’il a ancré son bateau dans la baie, il tombe malade et meurt. Les autorités de cette époque refuse de rapatrier son corps et il sera enterré sur l’île. Une tour sera érigée au 19ème, pendant les guerres napoléoniennes. Nous reprenons notre route pour arriver en fin d’après-midi à la baie de Saint Aubin. Nous reprenons le bus au port qui va nous ramener à Saint Hélier.

Album de photos : Découverte du sud de l’île de Jersey

_dsc6063.tb

Mardi 27 août 2013 : Nous partons vers 9h00 pour rejoindre la gare routière de Saint Hélier, nous prenons le bus la côte nord ouest de l’île et nous nous arrêtons à St John’s Church. Nous commençons notre journée par marcher le long d’une route et nous traversons jusqu’à la côte des champs et des petites fermes. Nous remarquons que ces fermes sont vraiment bien entretenues, ainsi que les champs qui sont impeccables. Nous arrivons une heure après, près de la côte, le brouillard s’est levé et nous ne pouvons observer la côte qui s’étend devant nous. En attendant que le soleil se lève, nous nous arrêtons et nous écoutons avec grand intérêt le guide qui raconte la belle histoire des îles Anglo-Normandes et leurs origines. Après ce petit intermède très intéressant, nous continuons le chemin le long de la côte, le brouillard se dissipe très difficilement et nous marchons sans voir réellement ce qu’il y a devant nous. En passant, nous nous arrêtons près d’un endroit qui s’appelle The Devil’s Hole. Une statue représentant un diable au milieu d’un étang, cette statue a été édifiée au 20ème siècle par un sculpteur local pour une attraction de cette époque (voir photo en cliquant ICI) En milieu de matinée, nous passons près d’une petite île au nom d’Agois. Cette petite île est en fait un gros rocher qui s’est détaché de la falaise et qui repose à quelques mètres du rivage. Mais ce rocher est particulier, car il a été habité par des hommes au 7ème ou 8ème siècle, des recherches archéologiques menées dans les années soixante-dix ont montré l’existence de tombes datant de cette époque. Nous continuons pendant quelques kilomètres et nous nous arrêtons sur une petite plage dans la Grève de Lecq. Avec le soleil qui est revenu, il y a beaucoup de monde sur la plage et nous trouvons une petite place sur un rocher, les pieds dans l’eau où nous déjeunons. Nous continuons une bonne partie de la journée à marcher le long de la côte, les vues sont de plus en plus belles. Nous arrivons en milieu d’après-midi à la pointe de Grosnez, où des ruines d’un ancien château fort sont encore visibles. En fait il ne reste pas grand chose de cet édifice. Seulement le portail de style gothique est encore existant.

_dsc6121.tb

Nous longeons une nouvelle fois la côte pour arriver sur un plateau, de nombreux blockhaus de la seconde mondiale sont encore visibles et en très bon états. Même les canons sont encore là et bien conservés. Nous terminons notre journée de randonnée en descendant sur la pointe de la plage d’Etacquerel où nous reprenons le bus que va nous ramener à Saint Hélier

Album de photos : Découverte de la côte nord-ouest de l’ile de Jersey

 _dsc6160.tbMercredi 28 août 2013 : Nous devons prendre le ferry vers 13h00 pour Guernesey. Nous partons en petits groupes visiter la ville de Saint Hélier avant le départ. Nous nous dirigeons en premier lieu au marché aux poissons, ce marché est tout petit et n’a pas beaucoup d’intérêts. Nous passons rapidement ce lieu est nous traversons la rue pour aller juste en face au marché principale, qui est beaucoup plus pittoresque. Nous déambulons dans les allées du marché et passons à côté des étalages de toutes les couleurs. Nous regardons avec intérêt les produits locaux. Après une bonne demi-heure nous sortons du marché et nous reprenons notre route vers le nord de la ville pour aller voir le parc Howard Davis. Ce joli petit parc au milieu de la ville est vraiment tranquille, il y a de beaux parterres de fleurs et quelques arbres exotiques. Nous faisons le tour et nous ressortons par la porte principale. Nous revenons dans l’artère principale de la ville, la rue King Street où il y a de nombreuses boutiques et beaucoup de passants. En traversant cette rue nous nous arrêtons pour visiter une grande église : Parish Church. Nous terminons notre petite balade de la ville en longeant le port de plaisance, puis nous passons devant le musée maritime que nous n’allons pas malheureusement pouvoir visiter, car nous avons peu de temps avant le départ du ferry. Nous rejoignons le reste du groupe à l’embarcadère. Après avoir enregistré les bagages, nous montons sur le ferry et nous partons à l’heure pour Guernesey. Nous arrivons une heure après au port de la ville principale de Guernesey : à Saint Peter’s Port. Nous débarquons très vite et nous traversons une partie la ville pour rejoindre le B&B où nous allons rester trois nuits pour déposer les bagages. Nous sommes dans la même rue où se trouve la maison de Victor Hugo que nous visiterons samedi. Nous rejoignons très vite la gare routière de Saint Peter.  Nous allons prendre le bus pour aller à l’extrême sud-est de l’île, à Jerbourg Point. Nous commençons une petite randonnée de trois heures qui va nous ramener à l’hôtel. Nous longeons ainsi la côte bien découpée de l’île. Nous avons du mal à voir le paysage, car une brume est descendue. Nous nous arrêtons dans une petite crique sur la baie de Fermain, puis nous continuons notre route en longeant la côte jusqu’à une petite forteresse qui a été construite au 19ème siècle pour protéger la ville de Saint Peter. Nous terminons ainsi cette petite randonnée et montons très vite à l’hôtel après cette belle journée.

 

Album de photos : Visite de Saint Hélier, traversée vers Guernesey et randonnée sur la côte sud-est

_dsc6385.tb

 Jeudi 29 août 2013 : Nous partons tôt ce matin pour rejoindre le débarcadère sur le port de Saint Peter, afin d’embarquer pour l’île de Sercq (Sark). Nous prenons les billets et nous embarquons sur le ferry de la compagnie Travel Trident à 9h00. Il faut compter environ une heure pour arriver au port de Sark. Lorsque nous débarquons, nous voyons des bus locaux prendrent une multitude de touristes. Ces bus sont en fait des tracteurs avec une remorque aménagée. Il n’y a pas de véhicules sur cette île et il n’y a pas non plus de routes, ce sont que des chemins de terres. Nous commençons notre randonnée par aller au sud de l’île par un petit chemin, le temps est beau et il commence à faire chaud. Nous admirons les vues de chaque côté de l’île, comme elle n’est pas grande, nous avons le temps de marcher et de profiter ainsi du paysage. En fin de matinée, nous arrivons à une autre partie de l’île qui s’appelle Little Sark. Il s’agit d’un morceau de terre rattaché à Sark et dont la jonction des deux îles est un pont construit par les prisonniers pendant la guerre. Ce pont est impressionnant, car les parois de la falaise de chaque côté sont très raides et on se demande comment ils ont pu construire ce pont. Nous passons donc cet édifice pour aller déjeuner en face au bord de la falaise, nous avons une belle vue sur l’île et sur le pont tout entier. Après le repas, nous continuons cette fois-ci le chemin en longeant la côte vers le nord. Nous arrivons à un autre bout de l’île où nous avons une très belle vue sur l’île de Brecqhou qui se trouve en face de l’île de Sark. Nous continuons le chemin vers la pointe nord de l’île, nous revenons ainsi un peu vers les terres, nous admirons de belles maisons et hôtels construits sur l’île, dont un hôtel avec beaucoup de charmes : La Moinerie. Nous arrivons enfin au bout de l’île, au lieu-dit : le Bec du Nez. Nous avons aussi une belle vue et notamment sur l’île de Guernesey que nous voyons au loin et plus près, sur l’île de Herm. Nous retournons vers le centre de l’île, et nous traversons le village principale de l’île. Avant de reprendre le bateau qui va nous ramener à Guernesey, nous prenons un verre de cidre bien méritée dans un pub typique de l’île de Sark. Nous nous dirigeons vers le port et embarquons sur le bateau.

Album de photos : découverte de l’île de Sercq (Sark)

_dsc6476.tbVendredi 30 août 2013 : Nous sortons de l’hôtel vers 8h00 pour rejoindre la gare routière, près du port afin de prendre le bus pour la côte sud de l’île de Guernesey. Nous avons une bonne demi-heure de bus et nous arrivons à l’arrêt, près d’un village. Le temps s’est couvert et un petit crachin commence à tomber. Nous quittons très rapidement la rue principale pour s’enfoncer par un petit chemin à travers les bois. Nous arrivons sur la côte et nous empruntons le chemin du sud, appelé Cliff Path. Nous longeons le bord de mer, le ciel est vraiment bas et nous avons du mal à voir la côte ainsi découpée. En milieu de matinée, la pluie redouble d’intensité, et nous commençons à être trempé, nous nous arrêtons un petit moment derrière un buisson, afin de laisser passer ce gros nuage. Après quelques instants nous reprenons notre marche, le ciel se dégage enfin et nous admirons cette belle côte où la couleur de l’eau bleue et verte par endroit amplifie cette beauté. Après trois heures de marche, nous arrivons presque au bout, là où nous avons commencé la première randonnée sur Guernesey à Jerbourg Point. Nous reprenons le bus qui vient de passer, afin de retourner au terminus à la gare routière. Nous retournons vers le port et nous nous arrêtons pour déjeuner. Nous pique-niquons rapidement et nous prenons le bateau pour aller sur l’île de Herm.

_dsc6543.tb

 Après une bonne demi-heure de bateau nous arrivons à l’embarcadère de l’île, nous commençons par passer les quelques maisons de l’île, l’hôtel principale et le seul restaurant. Nous arrivons au lieu dit :  » The Marnor« , c’est un groupement de belles maisons et une petite église que nous visitons, le cadre est vraiment très beau. Nous continuons notre chemin vers le sud de l’île, cette partie de l’île est vraiment belle et nous voyons au loin les côtes de l’île de Sercq. Nous longeons la côte ouest de l’île et nous passons les baies de Puffin et de Belvoir, nous arrivons au nord de l’île sur une très belle plage. Bien que la température de l’eau n’est pas très élevée, quelques-uns de notre groupe décident de se baigner. Il faut pouvoir entrer dans l’eau, mais après elle est délicieuse. Nous restons une bonne demi-heure sur la plage, nous nous reposons de cette belle journée de marche et nous repartons vers l’ouest de l’île où nous allons reprendre le bateau pour Guernesey. La lumière en quittant l’île est vraiment très belle et nous faisons les dernières photos. Nous arrivons en début de soirée à Guernesey où nous allons directement à l’hôtel pour le diner et la soirée.

Album de photos : Randonnée sur Guernesey et balade sur l’île de Herm

_dsc6581.tbSamedi 31 août 2013 : Dernière martinée sur l’île de Guernesey où nous allons visiter, avant de prendre le ferry pour retourner en France, la maison de Victor Hugo. Nous avons rendez-vous pour cette visite à 11h00, en attendant nous allons nous balader dans les rues de la ville, prendre des photos et faire les dernières emplettes. Nous retournons vers les hauteurs de Saint Peter où nous entrons dans la maison de Victor Hugo (dont le nom est Hauteville House, située au 38 rue de Hauteville) par les jardins, nous faisons rapidement le tour, le jardin n’est pas grand et n’a pas beaucoup d’intérêt, sauf pour la façade de la maison. Vers 11h00, nous entrons dans la maison pour la visite, le billet d’entrée est de 7 livres et il faut déposer vos sacs à l’entrée du musée. Victor Hugo est parti de France en 1852, en exil, suite à un pamphlet envoyé à Napoléon III, qui s’intitulait « Napoléon, le petit ». Il est donc venu habité dans un premier temps à Jersey pendant trois ans, mais il a été chassé pour avoir critiqué à l’époque la reine Victoria. Il est ensuite parti en 1855 à Guernesey où il restera avec toute sa famille pendant quinze ans. En 1859 Napoléon III signe une amnistie générale pour les prisonniers politiques, mais il refusera de cette grâce de « l’usurpateur », il reviendra en France en 1870. Pour avoir plus amples renseignements sur la vie de Victor Hugo et ses œuvres, je vous invite à vous diriger sur l’article de Wikipédia. Nous commençons la visite par le bas de la maison et ses différents salons, quand vous entrez dans ces pièces, vous verrez qu’elles sont très sombres. Les fenêtres ont été pour la plupart bouchées et avec les meubles en bois foncées, cela assombri considérablement les pièces. De la maison de Victor Hugo, et ce qui fait sa particularité sont les meubles et la décoration de la maison qui ont été entièrement réalisés par l’écrivain lui-même. Tous ces meubles ont été fabriqués avec des objets récupérés, Victor Hugo a paraît-il acheté une cinquantaine des malles en bois pour fabriquer ses meubles. Nous verrons donc très souvent dans la maison des armoires faites avec ces coffres, les tables construites avec des portes et même des dos de chaises qui ont été servies pour la décoration.

_dsc6625.tb

Cette maison est vraiment incroyable par sa décoration et avant d’y entrer, nous ne pouvons pas en voyant l’extérieur imaginé comment est l’intérieur. Toute la maison est dans ce style. Au premier étage nous visitons le grand salon qui est en fait deux petits salons, l’un bleu et l’autre rouge, ils sont de style chinois, Victor Hugo avait reçu beaucoup de cadeaux et avait aussi acheté beaucoup d’objets chinois pour meubler ces salons. Au deuxième étage nous visitons la chambre et le bureau de l’écrivain. La chambre est aussi très particulière, elle est très sombre également et son environnement est assez lugubre, cette chambre ressemble plus à une chambre mortuaire. Victor Hugo n’a jamais vraiment dormi dans cette pièce, nous comprenons pourquoi ! Au dernier étage, nous arrivons dans une pièce la plus éclairée de Hauteville House, c’est le bureau de Victor où l’écrivain est venu écrire ses chefs-d’œuvres les plus célèbres comme : Les Misérables, les Contemplations ou encore La Légende des Siècles. Cette dernière pièce a une vue extraordinaire sur le port de Saint Pierre. Nous terminons la visite en descendant le bel escalier et nous sortons de la maison par la porte d’entrée. En passant nous remarquons devant la façade qu’une plaque rappelle, que cette maison est aussi le Consulat de France à Guernesey. Je vous invite, si vous n’avez pas la possibilité de venir visiter cette à Guernesey, c’est d’aller voir l’appartement de Victor Hugo à Paris, place des Vosges, nous verrez quelques meubles du même style, en plus la visite est gratuite. Nous nous dirigeons assez rapidement vers le port où nous attend le guide avec nos bagages et nous embarquons pour deux heures de traversée vers Saint Malo où nous terminerons notre séjour.

Album de photos : Visite de la maison de Victor Hugo à Guernesey

Commentaire sur ce séjour : Les îles Anglo-Normandes sont intéressantes à voir, les paysages le long des côtes sont beaux et ressemblent à nos côtes bretonnes. Je trouve néanmoins que les îles de Guernesey, Sercq et Herm sont plus jolies et plus sauvages que Jersey. Il est aussi très facile de randonner dans ces îles, les chemins sont bien marqués par des signes de couleurs et vous ne pouvez pas vous tromper de chemin. Les îles Anglo-Normandes sont très britanniques, les rues et les maisons ressemblent en tout point aux villes et villages anglais. Si vous êtes plusieurs jours dans les Côtes d’Armor, je vous invite en prenant le ferry à Saint Malo d’aller voir les îles Anglo-Normandes, vous ne regretterez pas votre visite.

UA:A [1.9.22_1171]

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

2 commentaires

#1 Edith a dit :

Super article! Nous partons dans une quinzaine de jours et toutes ces infos nous sont précieuses pour préparer notre itinéraire... merci 😉

#2 Jenifer DUPONT a dit :

Merci pour ces informations très intéressantes et ce bon résumé de ce que sont ces îles ! Pour notre dernier voyage dans les Iles Anglo-Normandes, nous avions choisi de louer un bateau et naviguer en mer. Mais lorsque l’on veut planifier son itinéraire et les lieux à ne pas manquer à l’avance, il est parfois très difficile de trouver les informations que l’on souhaite ! Lors de cette dernière croisière en Europe Atlantique (4 personnes – 2 couples), nous avons débuté notre périple au port de Saint-Malo pour nous rendre jusqu’à Guernesey et Jernesey ! La location du bateau avait été effectuée auprès de l’entreprise GlobeSailor, dont nous sommes plutôt satisfaits ! Au plaisir de lire de nouveaux articles aussi enrichissants…

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la dernière lettre du mot lbxxu ? :

Accueil > Angleterre > Les îles Anglo-Normandes - « Balade sur Jersey et Guernesey » - (Aout 2013)