Accueil > Pologne > Pologne - "De Cracovie aux Carpates" - (juillet 2015)

Pologne - "De Cracovie aux Carpates" - (juillet 2015)

Rédigé par Arnaud - - 1 commentaire

dsc_9527.tb La Pologne est un pays situé à l'est de l'Europe entre la Russie, l'Allemagne, la République Tchèque et la Slovaquie. Par son histoire importante les peuples de ce pays ont été les plus meurtris d'Europe, aussi bien par la barbarie Nazie que les envahisseurs communistes. Mais la Pologne relève aujourd'hui la tête avec une partition active de son économie et de son tourisme. Je continue donc mon voyage en Europe Centrale en visitant ce deuxième pays et surtout la deuxième ville la plus importante et la plus belle de la Pologne : Cracovie. Puis j'irais faire toujours avec le même groupe de Terdav quelques belles randonnées dans les montagnes des Carpates.

1 - La carte du séjour et informations sur le pays :

carte-pologne.tb

Drapeau polonais :

drapeau-polgne

- Superficie : 312 690 km².
- Population : 38 416 000 habitants
- Capitale : Varsovie (1,7 million d'habitants).
- Monnaie : le złoty.
- Langue : le polonais.
- Sites classés au Patrimoine mondial de l'Unesco : le centre historique de Cracovie (1978) ; les mines de sel de Wieliczka (1978) ; le camp nazi de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (1979) ; la forêt Belovezhskaya Pushcha / Białowieża (1979) ; le centre historique de Varsovie (1980) ; la vieille ville de Zamość (1992) ; la ville médiévale de Toruń (1997) ; le château de l'ordre Teutonique de Malbork (1997) ; les églises de la Paix à Jawor et à Swidnica (2001) ; les églises en bois du sud de la Petite Pologne (2003) ; le parc de Muskau / parc Muzakowski (2004) ; la halle du Centenaire à Wrocław (2006).

2 - Informations pratiques :

- Vol et transport : De nombreuses compagnies aériennes peuvent vous acheminer de France (Paris - aéroport Charles de Gaulle) en Pologne à Varsovie ou à Cracovie. Des compagnies comme Easy Jet ou Austrian déservent ces grandes villes. Pour ma part, comme je suis parti directement de Prague, j'ai pris le train de nuit pour Cracovie. Le train est parti à 22h00 de Prague (République Tchèque) et il est arrivé le lendemain vers 7 heures à Cracovie. Le prix d'un trajet en lit-couchette coûte environ 60 euros, pour plus d'informations consulter le suite suivante : http://czech-transport.com/index.php?id=10016

- Formalités : Pour les résidents français, pas besoin de visa pour ce rendre dans ce pays, un passeport ou une simple carte d'identité suffit. Pour les autres nationalités veuillez vous renseigner auprès de consulat ou ambassade de votre pays.

- Santé et sécurité : pour un séjour de courte durée en République Tchéque, veuillez à vous munir de préférence de la carte d'assurance maladie européenne, Il vous suffit d'appeler votre centre de Sécurité sociale (ou de vous connecter à son site Internet) qui vous l'enverra sous une quinzaine de jours. C'est une carte plastifiée bleue du même format que la carte Vitale. Attention, elle est valable 1 an, gratuite et personnelle (chaque membre de la famille doit avoir la sienne, y compris les enfants). Cracovie est une ville aussi sûre que n'importe quelle capitale européenne en proie à l'affluence touristique et aux désagréments qui en résultent (pickpockets...).

- Cuisine : Le petit déjeuner servi entre 7h et 8h du matin est un repas important en Pologne, il se compose la plupart du temps d'oeufs, de bacon, des saucisses, jambon et fromage. Avec le repas du petit déjeuner les polonais tiennent une grande partie de la journée pour le second repas qui a lieu en général vers 15h-16h. Les polonais consomment beaucoup de viandes à base de porc ou de boeuf, mais l'aliment incontestable est la pomme de terre. Elle accompagne pratiquement tous les plats, cuite à l'eau ou sous forme de frites, elle fait partie intégrale de la cuisine polonaise. En pologne vous trouverez beaucoup de soupes, elles ont pour nom : Barszcz, Grochówka, Żurek et Flaki, puis des plats typiques du pays comme : Kotlet schabowy, Zraz zawijany, Golonko, Bigos, Kaczka z jabłkami, Karp, Pierogi, Naleśniki.

- Monnaie : La monnaie en Pologne est le złoty (PLN). Un euro (aujourd'hui) vaut en moyenne 4,23976 zloty. Vous pouvez changer des euros un peu partout dans le pays, des distributeurs de billets avec des cartes visas sont aussi acceptées dans les principales villes de ce pays.

- Hébergements : les hôtels à Cracovie sont assez répendus, il y en a à tous les prix et dans tous les quartiers de la capitale. Les prix sont en moyennes les mêmes que dans les capitales européennes. Il n'y a rien à dire sur la propreté et le confort de ces établissements, tout est correct.

3 - Le séjour :

dsc_9212.tb Mercredi 15 juillet 2015 : Nous arrivons à Cracovie assez tôt, vers 7h30, nous descendons du train et un minubus nous attends pour nous emmener à l'hôtel. Nous déposons nos bagages, puis prenons un petit déjeuner bien mérité et nous repartons immédiatement pour commencer à visiter la ville. Nous la démarrons par aller à quelques centaines de mètres de l'hôtel dans le quartier juif de Cracovie : Kazimierz. Nous déambulons dans les petites rues calmes et nous visitons un vieux cimetière juif, appelé l'ancien cimetière : Remuh. Il y a deux cimetières juifs à Cracovie : l'ancien et le nouveau. Bien qu'ils sont anciens aussi bien l'un que l'autre, évidemment l'un est plus jeune que l'autre. Ce petit cimetière a une grande ressemblance à celui de Prague. Les pierres tombales sont entrechevétrées les unes aux autres et ce cimetière est construit dans un beau petit parc, nous avons l'impression de marcher dans une forêt. Nous sortons du cimetière et nous nous dirigeons maintenant vers la vieille ville. Avant d'entrer dans le centre nous longeons un petit parc, qui entoure complètement le centre de Cracovie. Ce parc est à la place exacte de l'ancien mur fortifié, qui protégeait jadis la vieille ville. Nous passons la porte d'entrée en forme de tour, puis nous nous dirigeons vers le centre à la grande place centrale : Rynek Główny. Cette place offre aux visiteurs un magnifique ensemble architecturale. Nous trouvons en premier lieu, la grande église : Notre Dame Sainte Marie, avec deux immenses tours, elles ont été construites au XVème siècle et une légende dit que deux frères se sont rivalisés pour la construite. Avec son architecture complètement asymétrique, cette église reste unique en son genre. Autre particularité, toutes les heures des sonneurs prennent place dans l'une des tours et jouent de la trompette avec un air traditionnel. Si vous applaudissez ils vous répondrons par un geste en haut de sa tour. Au centre de la place se trouve l'ancienne "halle aux draps", appelé : Sukiennice. Ce bâtiment a été construit sur de nombreux siècles, à partir du XIIIème siècle, comme le porte son nom, cette halle servait à la vente de tissus. Aujourd'hui avec ses magnifiques arcades intérieures, elle rassemble une multitude de boutiques artisanales. Toujours sur la même place, à quelques mètres se trouve une immense tour de l'hôtel de ville : Wieża Ratuszowa. Tout autour de cette place se trouve de beaux bâtiments architecturaux, des églises et des palais de seigneurs. Nous quittons la place et nous marchons dans les rues, nous passons à côté de la faculté la plus importante de Cracovie où le Pape Jean Paul II a fait ses études. dsc_9241.tbPuis nous continuons notre chemin pour monter vers l'immense château, qui se trouve sur la colline de Wavel, un des monuments les plus visités de Cracovie. Avant d'entrée dans la cour du château, nous visitons la très belle cathédrale de Cracovie : Saints Stanislas et Venceslas. Cette cathédrale datant de l'an Mille, a été détruite et reconstruite de nombreuses fois. Elle renferme aujourd'hui la crypte des rois de Pologne. En fin de visite, vous pourrez admirer la très belle chapelle consacrée à Jean Paul II. Nous sortons de la cathédrale et nous nous dirigeons maintenant vers la cour centrale du château. Cette grande cour carrée à plusieurs étages est un véritable lieu d'expositions temporaires, ce château renferme aussi les joyaux de la couronne. Plus d'informations sur le château : http://wawel.krakow.pl/en/. Nous quittons le château pour descendre vers le fleuve qui passe à Cracovie : la Vistule, puis nous revenons par les petites rues pour aller déjeuner dans un restaurant, près de l'hôtel. L'après-midi, nous allons visiter de nouveau la ville et avec la chaleur, nous allons prendre une bonne bière sur la place centrale. Puis un très bon dîner typiquement polonais, près de la grande place.

Album de photos : Visite de Cracovie

dsc_9312.tb Jeudi 16 juillet 2015 : Aujourd'hui sera une grande journée de visite. Nous la débutons par un réveil très matinale, à 5h30, nous descendons prendre le petit déjeuner dans la salle à manger de l'hôtel et nous quittons tout de suite Cracovie pour aller à une demi-heure de là, à l'entrée des mines de Wieliczka. Ces mines ont été exploitées depuis le XIIIème siècle jusqu'à nos jours. Elles s'étendent sur plus de 300 kms et sur 9 niveaux. Aujourd'hui elles sont devenues une véritable attraction touristique, ces mines emploient encore 400 mineurs, qui servent uniquement à l'entretien et la maintenance de ce lieu particulier. Nous sommes donc arriver à l'entrée de la mine, à 7h30 pour être le premier groupe de la journée à descendre. Sachez que si vous arrivez quelques minutes plus tard, vous pourrez attendre des heures avant de descendre, donc je vous invite à arriver tôt, si vous voulez profiter d'autres visites de Cracovie et ses alentours. Nous descendons donc avec un guide polonais, qui ressemble à un vieux majordome anglais, très classe. Il se prénomme Georges, il doit avoir presque 70 ans, dôté d'un humour à l'anglaise, nous le trouvons tous très sympathique et très drôle. Nous arrivons tout en bas à 100 mètres sous la terre, après avoir descendu à pied plus de 80 étages. Nous sommes à l'entrée des galeries, le guide commence à nous raconter l'histoire et la vie de cette mine. dsc_9360.tbPendant plus d'une heure de visite, nous allons marcher environ 3 kilomètres, à chaque galerie sont présentés des personnages montrant la vie de la mine d'autrefois, nous aurons aussi plusieurs présentations de sons et lumières, expliquant les différentes manières d'extraire le sel. A la moitié de la visite, nous arrivons dans un lieu magique, une immense église, très bien aménagée a été construite sous la terre. Nous avons du mal à imaginer comment elle a pu être ainsi édifiée à cette profondeur, c'est un véritable chef-d'oeuvre qui s'offre à nous. Nous continuons la visite, par la traversée d'immenses galeries, dont certaines mesures plus de 50 mètres de hauteur, ce sont de vraies prouesses techniques pour cette époque du XVIIIème. A la fin de la visite, nous arrivons dans un immense restaurant et des galeries commerciales. Nous arrivons près de la sortie et il est temps de prendre le minuscule ascenseur qui va nous ramener à la surface. Je vous invite donc fortement, si vous venez à Cracovie, à aller voir cette mine qui vaille la peine d'être visitée. Pour plus d'informations, visiter le site officiel (en français) : http://www.minedeselwieliczka.fr

Album de photos : Mine de sel de Wieliczka

dsc_9425.tbAprès avoir terminé la visite des mines de Wieliczka, nous reprenons la route pour deux heures environ, afin de faire l'une des visites des plus dures et des plus émouvantes : les camps de concentration et d'extermination d'Auschwitz et de Birkenau. Nous arrivons en début d'après-midi devant l'entrée du camp d'Auschwitz. Il y a beaucoup de monde à cette époque de l'année pour visiter ce camp terrible. Afin de limiter le nombre de visiteurs par jour, l'administration de ce musée à décidé de ne plus vendre des billets d'entrée directement à l'entrée du monument, il faut passer au préalable par le site Internet officiel : http://visit.auschwitz.org. Nous entrons donc dans le camp, en passant tout d'abord par les portiques de sécurité. La première impression est qu'il y a un silence incroyable et un calme qui se ressent, par rapport à d'autres monuments où il y a de nombreux touristes. Puis nous démarrons cette visite avec un guide obligatoire qui nous explique ce passé terrifiant, en parlant dans un audioguide. Cette personne nous a fait bien ressentir l'atmosphère de cette époque et nous avons l'impression en déambulant dans les allées d'Auschwitz d'avoir un véritable documentaire. Le camp de concentration d'Auschwitz a été construit par les Nazis en 1940, il est alors le plus grand camp de concentration du IIIème Reich. En cinq d'années d'existences les SS ont tués plus de 1,4 millions de personnes, à 90% de juifs, dont plus de 900 000 personnes à la sortie des trains. Ces malheureux ont été tués pour la plupart dans des chambres à gaz ou par armes à feux, ce que les Nazis appelaient "la solution finale". Beaucoup d'entre eux moururent aussi de maladies, de malnutritions et des sévices infligés par les SS. C'est une des périodes les plus terribles de l'histoire de la seconde guerre mondiale, que nous entendons raconter, mais aussi par ce que nous voyons. Nous entrons dans plusieurs bâtiments de ce camp, afin de voir, comment ont été traités de façon inhumaine ce peuple juif. Quelques pièces de ce musée, sont vraiment pénibles à voir, notamment, nous verrons des salles entières remplis jusqu'au plafond de cheveux, de chaussures, de valises, que les Nazis ont récupéres de ces pauvres malheureux. Puis d'autres pièces sont assez terrifiantes, les couloirs notamment, dont les murs sont remplis de portraits de juifs assassinés par ces bourreaux, ou encore la chambre à gaz et les fours ou un passage est obligé. Nous aurons pendant plus d'une heure et demie, une visite pesante et assez dure à supporter. dsc_9439.tbNous quittons Auschwitz, pour nous rendre quelques kilomètres plus loin à un autre camp terrible : Birkenau. Ce camp a été appelé : Auschwiz II et il fit tuer plus d'un millions de juifs et tziganes. Ce camp qui était en plus un camp d'extermination, fut aussi un immense camp de travaux forcés. Les détenus à cette époque, arrivaient par wagons de bestiaux, entassés pendant plus de trois jours de voyages, certains mouraient avant d'arriver. Puis on les fit descendre des wagons et les nazis effectuaient tout de suite un tri, les plus valides d'entre eux allaient dans les camp pour le travail, pour les autres, les plus faibles, c'était en général des femmes, des enfants et des vieillards, étaient tout de suite emmenés aux chambres à gaz pour être tués. Nous visitons ce deuxième camp, entrant déjà sous le porche, où les trains arrivaient directement dans le camp de Birkenau, puis nous nous dirigeons près des voies de chemin de fer, où un ancien wagon à bestiaux est encore là pour le souvenir, puis nous retournous vers le début du camp, pour aller à droite, où sont encore en état quelques barraques des travailleurs forcés. Nous quitterons Birkenau avec un sentiment terrible de ce passé et nous avons du mal à imaginer encore que tout cela à pu exister.

Album de photos : Visite d'Auschwitz et de Birkenau

dsc_9475.tb Vers 15h00, nous quittons Birkenau et nous reprenons la route pour aller 2 heures plus au sud de Cracovie, dans les montagnes, nous allons rejoindre, ce qu'on appelle "le Chamonix polonais" : Zakopane. Quelques kilomètres avant d'arriver nous nous arrêtons dans un très beau village, fait de maisons anciennes, entièrement en bois : Chocholow. Ce village pittoresque a été construit au XIXème siècle, dans un style crée par un peintre : Stanislas Witkiewicz. Nous allons arpenter la rue principale, en admirant, puis avant de reprendre le bus, nous allons pouvoir entrer dans l'une de ces maisons. Nous allons rencontrer un sculpteur : Jan Zieder, qui fait des objets notamment religieux en bois. Nous quittons Chocholow et nous arrivons en fin d'après midi à Zakopane. Nous nous installons pour deux jours dans une charmante maison d'hôtes : Willa Orla (http://www.orla.com.pl). Après cette longue et belle journée émouvante nous allons dîner dans un très bon restaurant, qui se trouve juste derrière notre hébergement. Nous dégustons de très bons plats typiques polognais, arrosés par la bonne bière du pays, sans oublier à la fin du repas l'excellente vodka polonaise.

Album de photos : Arrêt à Chocholow

dsc_9517.tbVendredi 17 juillet 2015 :  Nous démarrons notre journée par traverser une partie de la ville de Zakopane afin d'aller prendre le funiculaire qui va nous emmener 300 mètres plus haut, dans les hauteurs de la ville. En chemin nous nous arrêtons dans une belle chapelle en bois et surtout nous allons visiter le très beau cimetière Peksow Brzyzek. Ce cimetière, qui est le plus ancien de Zakopane, sont enterrés des personnalités culturelles : artistes, peintres et des alpinistes polonais. Ces pierres tombales toutes en bois sculptés, représentent des croix d'un style folklorique typique des Tatras. Après la visite de ce beau lieu, nous reprenons le chemin pour arriver quelques mètres plus loin à l'entrée du funiculaire. Nous montons à 1100 mètres d'altitude sur un des beaux belvédères des Tatras : Gubalowka. Nous commençons par longer une partie de la route où  se trouve une multitude de boutiques et de restaurants. Ici les touristes polonais viennent profiter des attractions touristiques, tout en observant la belle vue qui nous entoure. Déjà à cette heure il y a beaucoup de monde et de bruit, nous sommes pressés d'aller quelques kilomètres plus loin au début de la forêt, pour retrouver ainsi le calme. dsc_9546.tbNous traversons cette longue forêt, puis nous longeons de beaux paturages de montagne, les champs sont remplis de fleurs et nous allons marcher pendant plus de deux heures sur cette crête pour descendre près du village de Chocholow. En chemin nous nous arrêtons devant une belle et ancienne église en bois au nom de Kaplica, où nous avons le privilège d'aller la visiter. Nous reprenons notre chemin et nous grimpons dans le bus local qui va nous emmener de l'autre côté des Tatras où nous allons marcher pendant plus d'une heure afin de rejoindre à pied notre maison d'hôtes. Nous sortons de nouveau pour aller visiter la ville de Zakopane, nous montons dans la rue principale très touristique et comme il fait très chaud, nous nous arrêtons boire une bonne bière. En fin de journée, nous allons dîner dans le plus vieux restaurant de Zakopane où nous avons un bon dîner polonais, au son des musiques traditionnelles des Tatras.

Album de photos : randonnée sur une crête de Gubalowka

dsc_9642.tbSamedi 18 juillet 2015 : Nous quittons Zakopane pour continuer notre périple dans les carpates polonaises et nous partons en direction de Szczawnica pour commencer une randonnée. En route, nous nous arrêtons à une très vielle église en bois de mélèze à Debno, qui fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette église a été édifiée au XVème siècle. Ce qui fait la richesse de ce lieu sont les peintures murales à l'intérieure qui sont assez rares et très fragiles. Il y aussi un tryptique datant du XIIIème, d'une rare beauté, qui a été réalisée par l'école de Cracovie et de Sacl, ainsi qu'un tabernacle gothique, datant du XVIème, qui n'a pas été ouvert depuis 300 ans ! Il y a beaucoup de touristes qui visitent cette église et comme elle n'est pas grande, il y a une longue file d'attente. Nous repartons en direction du château de Niedzica, où nous nous arrêtons pour admirer la belle vue sur ce château depuis le barrage sur la rivière Dunajec. De l'autre côté de la rivière se trouve un autre château. Nous ne visiterons pas le château de Niedzica, car il ne présente pas beaucoup d'intérêts. Par contre nous irons de l'autre côté de cet édifice pour prendre une barge et traverser la rivière, puis nous allons grimper en haut de ce château, la vue est magnifique. Nous reprenons le bus, afin de commencer la randonnée dans le parc de Pieniny. De là nous allons monter environ 300 mètres pour atteindre le sommet, au milieu de l'ascension nous allons pique-niquer, nous entendons quelques coups de tonnerres qui s'approchent. Nous repartons et nous arrivons presque au sommet, le chemin devient assez raide et un peu plus vertigineux. Nous allons monter encore quelques marches, il y aussi à cette époque de l'année beaucoup de monde qui font l'ascension et nous sommes obligés de nous frayer un chemin parmi ceux qui montent et descendent. Nous redescendons jusqu'en bas des gorges de Homole. De là nous atteingnons le bord de la rivière, pour la traversée nous devons emprunter un bac qui nous amène de l'autre côté de la rive. Il y a beaucoup de monde et nous sommes obligés d'attendre notre tour pour la traversée. Nous nous regroupons et nous repartons vers le gîte de cette fin journée.

Album de photos : randonnée dans le parc de Pieininy

dsc_9730.tb Dimanche 19 juillet 2015 : après le petit déjeuner nous entamons une randonnée dans une longue vallée, pour atteindre une crête qui sera à la frontière de la Slovaquie. Nous commençons par une marche le long d'un chemin derrière la maison d'hôte, nous nous arrêtons quelques instants près d'un abri où des paysans sont en train de fabriquer un fromage avec le lait de leurs brebis. C'est un travail qui doit être arrassant, ils sont assis en tailleur pendant des heures, sous une chaleur écrasante, en train de façonner à la main des boules avec le lait. Après avoir admirer ce travail ancestral, nous reprenons notre randonnée et nous allons monter un chemin assez raide, pour arriver en haut d'une ligne de crête. De là, nous avons un pied en Pologne et de l'autre en Slovaquie. Nous allons marcher ainsi pendant plus d'une heure entre deux pays. Puis nous montons encore plus haut par un chemin assez raide pour atteindre le sommet de Wysoka (1050 mètres). Il y a beaucoup de monde pour admirer cette magnifique vue sur la Slovaquie, avec en toile de fond un beau panorama sur les Tatras. Nous redescendons par le même chemin et nous nous arrêtons sous un bel arbre pour le déjeuner, qui nous abrite aussi de cette grosse chaleur. Nous continuons ensuite une bonne heure de marche pour arriver au village de Jaworki, où nous allons voir la très belle église de ce village, malheureusement nous ne pourrons y entrer, elle ouverte certains jours de la semaine. Nous repartons vers le centre du village, afin d'aller boire une bonne bière et aussi de laisser passer un orage qui vient d'éclater. Retour à la maison d'hôte où nous aurons un repas traditionnel au dehors avec des saucisses cuites au feux de bois, arrosées de vodka.

Album de photos : Randonnée sur les crêtes de Pologne et de Slovaquie

 

Nous continuons notre voyage avec le carnet : "Slovaquie - Balade dans les Carpates"

 

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

1 commentaire

#1 Guy a dit :

Merci mon Nono de m'avoir fait voyagé dans le pays de mes racines...

A bientôt.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la deuxième lettre du mot gmojs ? :

Accueil > Pologne > Pologne - "De Cracovie aux Carpates" - (juillet 2015)